AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

What are you waiting for? feat. Quinn [TERMINÉ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: What are you waiting for? feat. Quinn [TERMINÉ] Jeu 7 Mai - 4:41

just a little kiss..

ft. quinn james


« what are you waiting for... ? »
Deux semaines. C'était le temps écoulé depuis le fameux baiser auquel j'avais eu droit. Quand ses lèvres étaient venues caresser les miennes, j'avais sentis mon coeur bondir dans ma poitrine et mon corps se mettre en éveil de tout ses sens. Je ne la connaissait que très peu, mais il fallait croire que cela avait été suffisant pour allumer en moi, un désir que je n'avait ressentit qu'une seule fois par le passé. Était-ce cela, que nous appelions "le coup de foudre"? Bien sûr, ce baiser hantait mes pensées depuis l'instant où nos bouches avaient fusionnées, et l'une des raisons était que j'étais réellement confus. Je ne comprenais pas ce qui avait poussé Quinn à m'embrasser, je ne comprenais pas pourquoi elle avait prit la fuite, après avoir clamé faire n'importe quoi, et s'excuser mille et une fois. Je n'avais aucun moyen pour communiquer avec elle et lui demander des explications, alors durant ces deux dernières semaines, j'avais arpenter les endroits les plus fréquenté de la ville, souhaitant la recroisée. En vain... J'avais espoir de la retrouvée au Karen's Café, puisqu'il était tenu par sa petite soeur et que donc, j'en avais déduit qu'elle devait y passer beaucoup de temps. Malheureusement, si elle cherchait à m'éviter, ce qui semblait être le cas, elle devait certainement se douter que ce serait le premier endroit où j'irais. Je devais me rendre à l'évidence, ce baiser avait été un faux pas et je ne la reverrais plus avant un long moment. En attendant, je devais m'occuper l'esprit autrement, sinon j'allais littéralement devenir dingue.

Depuis que j'avais emmené Emily à la plage et que je lui avais expliqué le pourquoi j'avais du l'abandonner -contre mon gré- notre relation s'était largement amélioré. Je retrouvais enfin ma douce et gentille petite fille. J'avais encore du mal a digérer que ses grands-parents lui aient raconté des mensonges à mon sujet, même si, au fond de moi, je savais qu'ils avaient agis ainsi dans le but de la protéger. Aujourd'hui, j'avais promis à Emi de l'emmener au Centre Commercial, puisqu'elle m'avait demandé si je pouvais lui acheter ce nouveau jeu Hippo gloutons, dont la publicité passait régulièrement à la télévision. J'avais accueillis sa demande avec le sourire, en lui promettant une magnifique journée ensemble par la suite. Hélas, un virus avait frappé et valait mieux pour ma princesse qu'elle reste au lit. Notre journée père/fille tombait peut-être à l'eau, mais je décidai tout de même de me rendre au Centre Commercial pour lui procurer son fameux jeu. J'irais lui porter par la suite et j'avais déjà hâte de lire l'expression de joie sur son visage.

Jeu en main, et fier de moi, je sortis de la boutique. Quelle surprise lorsque j'aperçus Quinn, à quelques pas de moi seulement. Je ne savais pas du tout quelle attitude adopter envers elle, mais je décidai de m'en approcher. Je l'avais interpellée, mais dès qu'elle m'avait vue, le même manège recommença. Il était hors de question que je laisse filer, cette fois, quitte à ce qu'elle me prenne pour un harceleur. La brunette courait en direction de l'ascenseur et je ne mis pas longtemps à la rattraper, me glissant à l'intérieur de l'ascenseur, juste avant que les portes ne se referme sur moi. "Quinn, je crois que tu me dois quelques explications." Je n'y allais pas par 4 chemins, mais mon ton était calme et doux. Je ne l'agressait pas, j'étais simplement curieux. Et pour être honnête, me retrouver dans ce si petit espace avec elle ne me laissait pas dans l'indifférence totale.

code by ORICYA.



Dernière édition par Ezra L. O'Connord le Ven 8 Mai - 3:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: What are you waiting for? feat. Quinn [TERMINÉ] Jeu 7 Mai - 13:42



Just a little kiss...
Ezra & Quinn

There was nothing left to do when the butterflies turned to dust that covered my whole room. So I punched a hole in the roof. Let the flood carry away all my pictures of you. The water filled my lungs, I screamed so loud but no one heard a thing. Rain came pouring down when I was drowning that's when I could finally breathe. And by morning, gone was any trace of you, I think I am finally clean



Pourquoi est-ce que j'avais fais ça? Pourquoi est-ce que j'avais embrassé Ezra. Je ne le connaissais même pas, pas assez en tout cas. L'interview, ça comptait pas vraiment. Une soirée et je lui sautais dessus? Vraiment? Pas qu'Ezra en valait pas la peine, j'étais sure qu'il était quelqu'un de bien. En tout cas mon instinct le disait. Le problème, c'est que mon instinct aussi m'avait poussé à faire confiance à Tom et j'avais vu le résultat.
A croire qu'à partir du moment où je croisais son regard, j'étais incapable de gérer ce qui se passait en moi. J'étais revenue dans cette ville avec de beaux principes dont le plus important était : reste loin des hommes Quinn! Résultat? J'étais à peine revenue depuis quelques petites semaine que j'avais embrassé Ezra. C'était l'un des baisers les plus perturbant de toute ma vie et il me hantait encore ce qui ne m'aidait pas à mettre de l'ordre dans mon esprit.
Je devais rester loin d'Ezra. D'abord égoïstement, parce que j'allais encore tout foirer, c'était la seule chose que j'arrivais à faire dans mes histoires d'amour. Et ensuite, parce qu'Ezra méritait mieux qu'une nana névrosée par son incapacité à construire une relation durable. Il avait vécu tellement de choses dures et compliquées qu'il n'avait pas besoin de moi dans sa vie. C'était plus simple comme ça. Voila. Tout était résumé en une phrase. C'était plus simple comme ça.
Douée pour la fuite, honteuse de mes actes, j'avais tout fait pour ne pas le croiser. Bien sur j'évitais le Karen's Café et pour voir Haley c'est chez elle que j'allais. J'évitais le centre ville, surtout la zone où se trouvait la boutique d'Ezra dont j'avais réussi à trouver l'adresse sur Internet. J'étais presque restée terrée chez moi finalement, trouvant enfin l'inspiration pour bosser et j'avais fais profil bas. Une seule fois j'avais failli croiser Ezra. Je l'avais vu sans être vue et j'avais rebroussé chemin en quatrième vitesse. Je me sentais incapable de l'affronter.

Entre temps, Tom avait fait un retour fracassant. Il n'avait pas arrêté de m'appeler et j'avais fini par décrocher. Je ne voulais pas qu'il vienne jusque chez moi alors on avait opté pour un lieu neutre, un peu en dehors de la ville. La conversation avait été un peu compliquée bien que nécessaire. Il avait bien sur demandé qui était Ezra avant de m'avouer qu'il savait très bien qui il était. Je reconnaissais là le bon journaliste. J'avais juste dit qu'Ezra était un ami et qu'il n'y avait rien d'autre.
Il voulait toujours revenir vers moi mais je l'avais repoussé. C'était terminé. Il avait menti, abusé de ma confiance et joué avec mes sentiments même s'il avait l'air sincère quand il disait tenir à moi. Il avait du mal à accepter la fin de notre histoire même si pour moi c'était fini depuis longtemps. Toutefois, on décidait d'en rester là, de ne pas chercher à se recontacter. Il allait rentrer en France et fin de l'histoire. Quant à Ezra, il n'avait pas l'air de vouloir porter plainte et de lui causer des ennuis. Pourtant il savait que ça pourrait être très efficace. Il avouait presque avoir mérité les coups mais c'était Tom et il n'allait pas le dire aussi clairement. Le français était reparti de son côté et moi du miens. J'avais enfin l'impression d'avoir posé le point final à cette histoire même si la blessure restait encore un peu trop vive.

Ce jour là, j'avais besoin de feuilles et de cartouches d'encre. Mon imprimante était tombée en rade et je ne voulais pas aller au centre ville en chercher. C'était trop risqué et je préférais aller me noyer dans la foule du centre commercial. J'en profitais pour faire un petit tour, me sentant protéger en étant une anonyme parmi tous ces gens. Sauf qu'au détour d'une allée, j'entendais mon prénom et même si je n'avais rencontré Ezra que 2 fois dans toute ma vie, j'avais reconnu sa voir en un claquement de doigt. Je lui avais jeté un regard, et avant même d'avoir le temps de le dire à voix haute, j'avais analysé mes options. Lui faire face ou fuir. Bien sur, vous savez ce que j'ai choisi.
C'état ridicule. Me faufiler comme ça dans la foule en l'ignorant. Mais je n'étais plus à ça près. L'ascenseur qui venait de se vider m'apparaissait comme une solution et je me glissais à l'intérieur avant d'appuyer comme une folle sur le bouton du rez-de-chaussée. C'est bien connu, si on appuie de façon frénétique sur le bouton, les portes se referment plus vite et l'ascenseur descend plus rapidement aussi... Non bien sur, mais on a tous surement déjà eu ce réflexe profondément débile. Alors que je voyais les portes se refermer avec un début de soulagement, la silhouette d'Ezra se faufilait de justesse avant qu'elles ne se rejoignent. Ezra et moi, seuls dans un ascenseur. Le voyage allait être long.
« Quinn, je crois que tu me dois quelques explications » J'avais croisé son regard avant de le détourner aussitôt. Il n'était même pas en colère. Je m'étais attendu à ce qu'il me reproche de l'éviter, d'être partie à toute vitesse. L'espace d'un instant, j'avais espéré qu'il ait décidé de me zapper mais sa présence ici prouvait le contraire.Je ne savais pas quoi lui répondre et je tentais de trouver quelque chose à bredouiller alors que je restais prudemment loin de son regard. C'était une arme trop efficace sur moi.
D'un seul coup, la cabine s'était arrêtée dans un sursaut. Les lumières s'étaient éteintes avant qu'une petite veilleuse prenne le relai. Aussitôt je fronçais les sourcils, essayait bêtement d'appuyer sur les boutons mais rien. L'ascenseur était tombé en panne. C'est une blague! A travers les portes on entendait la foule qui semblait aussi surprise que nous et je croyais comprendre tout comme Ezra que le centre commercial dans sa globalité était victime d'une panne générale.« Non non non non non... » Je n'aimais pas l'idée d'être enfermée. Cette fois je lançais un regard à Ezra, le premier depuis 2 minute et fouillait dans mon sac. Mon téléphone n'avait pas de réseau, bien évidemment et je me voyais contrainte d'attendre dans cette petite cabine avec lui. « J'ai pas de réseau... Et toi? » De toute façon, ça ne changerait rien mais ça me donnerait moins l'impression d'être coupée du monde. Le problème, c'est qu'en étant enfermés ici tous les deux, j'allais être obligée de discuter avec lui de la situation. Et une fois de plus notre baiser me revenait en tête et je sentais mon estomac se nouer.
Je gardais le silence avant de relever les yeux vers lui. Puisqu'on allait rester coincer là, je prenais mes aise et me laissait glisser contre la paroi de l'ascenseur pour m'assoir par terre. Mal à l'aise, je tentais maladroitement d'engager la conversation, évitant tout de même de répondre à l'interrogation qu'il avait posé en entrant dans l'ascenseur. « Ta lèvre va mieux, on voit presque plus rien... ». Ses lèvres... Ses yeux... Si le destin voulait me torturer, il avait choisit la manière la plus efficace en m'enfermant ici avec lui.



© fiche:Mag'

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: What are you waiting for? feat. Quinn [TERMINÉ] Jeu 7 Mai - 16:43

just a little kiss..

ft. quinn james


« what are you waiting for... ? »
J'avais enfin réussi. Même si ce n'était pas calculé, même si j'étais là pour une tout autre raison, je me trouvais finalement en tête à tête improviser avec la journaliste. J'avais bien compris qu'elle ne voulait pas me voir, qu'elle prenait la fuite, mais peu m'importais. Il me fallait des explications, c'était vital. La sensation que j'avais ressentit lors de notre baiser échanger me revenait à tous les jours, sans exception. Après. je ne lui en voudrais pas si elle n'avait agit que sur un coup de tête, mais je devais au moins en avoir le coeur net. Coup de chance pour moi, alors que les portes de l'ascenseur venait de se refermer dans mon dos, nous nous retrouvâmes plongé dans le noir presque total. Seule une petite veilleuse venait s'allumer, nous permettant de voir un semblant de quelque chose. Quinn avait esquivé ma affront et semblait perturbée par le fait de se retrouver enfermée ici. Parce que j'étais présent, ou parce qu'elle n'aimait pas la noirceur? Je n'en savais rien. Je la vis fouiller dans son sac pour en ressortir son téléphone portable. Pas de réseau. Je plongeai mes mains dans les poches de mon jeans, mais rien. "Je crois qu'il est resté dans ma voiture." Pas de chance. À quoi bon avoir un téléphone portable si on ne l'a pas sur soi dans les moments d'urgences, me direz-vous. J'étais gêné par la situation, par le fait de ne pas avoir mon cellulaire à portée de la main. Gêné que Quinn soit dans l'obligation d'endurer ma présence, parce que j'avais décidé de la poursuivre dans le Centre Commercial. Nos regards se croisèrent de nouveau et cela fut suffisent pour me faire oublier, pendant un court instant, que je devais avoir eu l'air d'un traqueur. Je ne la quittai pas des yeux, tandis qu'elle se laissait glisser sur la moquette de l'ascenseur. Aussi bien faire de même, puisque nous ne savions pas pour combien de temps nous en avions.

Ma lèvre, je l'avais complètement oubliée. Il ne restait qu'une toute petite cicatrice à présent, mais bientôt, elle ne paraitrait plus du tout. Quinn avait fait du bon travail en me soignant comme une pro. "Je ne peux que t'en remercier." Je lui souris, espérant qu'elle me le rende, puis un nouveau silence s'installa. Si la dernière fois, les silences n'avaient rien de malaisant, cette fois s'en était autrement. Je fixai alors le sol, tout en me tournant les pouces. Je voyais bien que la jeune femme n'était plus à l'aise et je venais à me questionner. Qu'est-ce que j'avais bien pus faire de croche? Est-ce que soudainement elle ne croyait plus en mon innocence et regrettait d'avoir baisser sa garde? J'étais certainement l'homme le plus perdu du monde. "Tu sais que tu ne pourras pas éviter ma question éternellement?" De nouveau, je relevai les yeux vers la brunette, qui gardait le silence. Je soupirai. "Quinn... parles-moi. Dis quelques choses... Parce que je vais littéralement devenir fou. Je ne sais pas ce qui t'a poussé à m'embrasser l'autre soir. En revanche, je sais que ça ne m'a pas déplut et que je n'arrêtes pas d'y penser..." J'avais déballer ça tellement vite, que je dus m'arrêter quelques secondes, histoire de reprendre mon souffle. "Si tu ne veux plus me revoir, il faut simplement me le dire. Pas besoin de fuir comme une gamine de douze ans." J'y allais peut-être un peu fort, mais au moins, j'allais directement au but. Je ne voulais pas insinuer que j'espérais qu'il y ait plus entre nous, car vous venions à peine de nous rencontrés. Cela dit, je l'appréciais assez pour m'en faire une amie et mettre de côté les feux d'artifices qui avaient exploser dans ma poitrine lorsqu'elle m'avait embrassé.

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: What are you waiting for? feat. Quinn [TERMINÉ] Jeu 7 Mai - 17:20



Just a little kiss...
Ezra & Quinn

There was nothing left to do when the butterflies turned to dust that covered my whole room. So I punched a hole in the roof. Let the flood carry away all my pictures of you. The water filled my lungs, I screamed so loud but no one heard a thing. Rain came pouring down when I was drowning that's when I could finally breathe. And by morning, gone was any trace of you, I think I am finally clean



Ezra s'était assi près de moi finalement mais il avait laissé un espace entre nous. Un petit espace, mais espace quand même. J'ignorais encore si j'étais déçue ou soulagée qu'il soit à une certaine distance de moi. Je pouvais néanmoins entendre sa respiration et quand je lui avais parlé de sa lèvre, il avait répondu gentiment.« Je ne peux que t'en remercier. » Il m'offrait un sourire et je faisais de même avec un sourire timide. Ce  n'était pas Ezra le problème, je ne lui en voulais pas. C'était à moi que j'en voulais et je me sentais mal à l'aise mais tout n'était lié qu'à moi et ma petite personnalité névrosée. Mais après ça, un silence s'était installé. Je trouvais la moquette bizarrement très intéressante d'un coup - ironie, toujours -  et je n'osais pas lui lancer d'autres regard. Pourtant je sentais sa présence à côté de moi et je me souvenais enfin pourquoi j'avais eu envie de l'embrasser et pourquoi je l'avais fait ce soir là.

« Tu sais que tu ne pourras pas éviter ma question éternellement? » Il avait brisé le silence et je m'étais efforcée de regarder mes pieds sans parvenir à lui répondre. Je lui devais des explications mais je n'étais pas très douée pour ça. Et face au silence, il reprenait la parole. « Quinn... parles-moi. Dis quelques choses... Parce que je vais littéralement devenir fou. Je ne sais pas ce qui t'a poussé à m'embrasser l'autre soir. En revanche, je sais que ça ne m'a pas déplut et que je n'arrêtes pas d'y penser... » J'avais relevé la tête vers lui, surprise de ce qu'il me disait et je sentais mon coeur cogner dans ma poitrine alors qu'il avouait ne pas arrêter d'y penser. Moi non plus je ne parvenais pas a arrêter de revoir encore et encore la scène. Une fois de plus je plongeais dans son regard avant de puiser au fond de moi pour en sortir. Il l'ignorait surement mais c'était son arme secrète. ça et son sourire. « Si tu ne veux plus me revoir, il faut simplement me le dire. Pas besoin de fuir comme une gamine de douze ans. » Il y allait fort et il avait touché une corde sensible. Je fronçais les sourcils, contrariée mais je savais qu'il avait raison. Et je finissais par enfin ouvrir la bouche.

« J'ai toujours 12 ans... La fuite c'est mon truc... » Je n'étais pas très courageuse pour certaines choses. Je pouvais me retrouver dans un reportage face à une situation dangereuse et y aller avec l'inconscience nécessaire à me surpasser. Je pouvais vraiment faire des choses dingues mais affronter quelqu'un et mes sentiments, j'étais beaucoup moins téméraire. « Je n'aurais jamais du t'embrasser... Et je sais que ça va faire très cliché mais le problème ce n'est pas toi, c'est moi... Je suis revenue à Tree Hill parce que je voulais mettre le plus de distance entre Tom et moi... Je l'ai rencontré pendant mon année loin d'ici et j'ai découvert qu'il avait déjà une vie, déjà quelqu'un... Et quand je suis arrivée ici, je me suis fais la promesse de rester loin de tout ce qui peut se rapprocher d'une relation autre qu'amicale avec un homme... Je n'ai pas peur que tu sois un connard fini, mais tu es un type bien et je fini toujours pas décevoir les types bien... » Et en disant ça, je pensais à David et Clay. Ce n'était pas des types qui méritaient de souffrir, ils avaient toujours été honnête et respectueux. Mais j'avais pourtant fini par voir nos relations se solder par un échec. « Je n'aurais pas du fuir comme ça et je n'aurais pas du chercher à t'éviter mais je me sentais tellement mal à l'aise et honteuse... Tu as vécu des choses vraiment compliquée et je t'assure que si j'ai fuis, c'est que je voulais juste t'éviter d'autres problèmes... » Je lui adressais un petit sourire en coin avant de continuer. « Je ne sais pas pourquoi j'ai fais ça, je sais juste que c'était une erreur... Et j'en suis désolée... » Pourtant j'étais sure que je pourrais la refaire encore et encore cette erreur. Et l'avoir si proche de moi ne m'aidait vraiment pas. Si c'était ça qu'on appelait le coup de foudre, j'aurais aimé que ça arrive un peu plus tard, pour être capable de l'apprécier sans me poser autant de questions. « Mais si après tout ça tu veux encore de moi comme amie, alors j'arrêterai de fuir...  » L'amitié. J'étais réellement en train de lui proposer d'être ami? Je n'y croyais même pas moi même mais j'étais encore bien trop effrayée pour accepter le fait qu'Ezra ne me laissait pas indifférente et même plus que ça.



© fiche:Mag'

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: What are you waiting for? feat. Quinn [TERMINÉ] Jeu 7 Mai - 17:51

just a little kiss..

ft. quinn james


« what are you waiting for... ? »
Je n'imaginais pas Quinn comme une trouillarde. Elle était reporter et avait probablement connu des situations bien plus dangereuses que de devoir affronter un homme. Affronter, c'était un grand mot, à bien y penser. Tout ce que je désirais, c'était comprendre ce qui s'était passé. Pourquoi ce désir soudain de m'embrasser pour prendre la fuite, sans plus d'explications. Il fallait croire que je découvrais une nouvelle facette, insoupçonnée, de la jeune femme.

C'est pas toi, c'est moi! Je l'avais déjà entendu par le passé. C'était la même phrase qu'Elisabeth m'avait sortit, le fameux soir où je l'avais trouvé dans NOTRE lit avec un autre homme. Elle avait ressentir le besoin de franchir la limite permise, de s'aventurer du côté de l'interdit, et j'avais finis par lui pardonner son écart de conduite. Elle m'avait fait souffrir, mais je l'aimais. L'amour est plus fort que tout, c'est ce qu'on dit. Alors je lui avait accordé mon pardon. J'avais mis ma rancoeur de côté, tout comme j'étais prêt à refouler mes sentiments naissants, à l'égard de Quinn. Elle s'excusait pour la énième fois, pour son geste et je l'écoutais me parler de sa rencontre avec Tom -c'était donc le prénom du pauvre type- et de la courte histoire qu'ils avaient eu tous les deux. La brunette avait été trahie, elle était tombé amoureuse et découvrit par la suite que leur relation n'était qu'un mensonge. Je comprenais un peu mieux la raison de sa fuite, mais je me sentais quand même un peu vexé. Vexé de me sentir comparé à cet homme infidèle, malgré que Quinn n'ait jamais mentionner cela. "J'ai aussi connu la trahison. Je comprend comment tu peux te sentir. Je suis désolé si j'ai fais quelque chose d’inapproprié..." Et par là, je voulais dire, quelque chose qui l'aurait poussé à me tomber dans les bras. Je n'avais pourtant rien fait pour cela. J'étais moi même en tout temps et je n'avais même jamais laisser entendre un quelconque désir de sentir ses lèvres sur les miennes, pourtant, je me sentais coupable de ce qui était arrivé. "D'autres problèmes? Tu ne m'attires aucun problèmes. Je crois même t'avoir déjà que j'étais très habile pour m'en attirer de par moi-même." Je rigolais, malgré que je pensais chaque mot de ce que je disais. Les seuls ennuis que je pouvais avoir, je me les avaient créer moi-même et personne d'autres.

Je cessai de rire, alors qu'elle déclara que ce baiser n'était qu'une erreur. Je sentis mon pauvre coeur se fendre en deux. J'avais été surpris et ce n'était certainement pas le moment opportun pour développer de tels sentiments, mais en aucun cas ce n'était une erreur. À mes yeux du moins. D'ailleurs, juste là, j'avais la terrible envie de l'embrasser à mon tour, et vraiment pouvoir apprécier chaque seconde. Car pour être honnête, je n'avais pas tellement eu le temps de réagir à son baiser rapide. "Dans ce cas, tu peux arrêter de fuir." Je lui souris doucement. Je comprenais son désir de se contenter d'une amitié et j'étais d'accord. D'une, parce que nous ne nous connaissions pas assez. De deux, parce que je n'avais toujours pas accompli mon deuil quant à la mort d'Ellie. Je ne voulais pas me réfugier dans une nouvelle relation uniquement dans l'espoir de passer à une autre étape. "Puisque nous sommes amis, dis moi, tu l'as rencontré où exactement. Je parles de Tom." Je savais qu'elle était loin de Tree Hill, mais je voulais en savoir un peu plus.

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: What are you waiting for? feat. Quinn [TERMINÉ] Jeu 7 Mai - 21:11



Just a little kiss...
Ezra & Quinn

There was nothing left to do when the butterflies turned to dust that covered my whole room. So I punched a hole in the roof. Let the flood carry away all my pictures of you. The water filled my lungs, I screamed so loud but no one heard a thing. Rain came pouring down when I was drowning that's when I could finally breathe. And by morning, gone was any trace of you, I think I am finally clean



Finalement, affronter Ezra était moins difficile que je ne le croyais. En fait, je me sentais même plus légère d'avoir pu déballer mon sac. « J'ai aussi connu la trahison. Je comprend comment tu peux te sentir. Je suis désolé si j'ai fais quelque chose d’inapproprié... » « Non non tu n'a rien fait... Je sais pas... Peut être que cette histoire avec Tom, le côté héros, je me suis laissée perturbée... » Et encore une excuse bidon pour essayer d'expliquer ce qui s'était passé. Je m'étais juste retrouver à croiser son regard et ça avait allumé quelque chose en mois. Pour le reste, le baiser, c'était un acte irréfléchi mais dont j'avais eu vraiment envie. Tom n'avait rien à voir avec ça mais j'avais besoin de mettre ce baiser sur le compte de sentiments confus pour pouvoir maintenir à distance ce que je ressentais.

A la fin de ma tirade, la seule chose que je voulais retenir c'est qu'il acceptait d'être mon ami. Je n'avais plus à le fuir et ce baiser était mis de côté. On n'y penserai plus, c'est ce dont je voulais me convaincre et il n'y aurait plus de gêne entre nous. Et comme pour prouver que nous étions amis, Ezra se montrait près à écouter mon histoire avec Tom. « Puisque nous sommes amis, dis moi, tu l'as rencontré où exactement. Je parle de Tom. » « Je n'ai dis à personne que j'étais revenue à cause de ça... C'est idiot, maintenant je commence à digérer et je me dis que venir me réfugier ici comme une petite fille était un peu extrême... On s'est rencontré sur un reportage. Et c'était tellement chouette qu'on a enchaîné avec d'autres sujets. ça avait l'air simple, beau... » Sauf que raconter Tom nécessitait d'évoquer Clay et après une hésitation, je décidais de reprendre depuis le début. « Ce que tu dois savoir c'est qu'il y a un an, je vivais donc encore ici et j'étais en couple avec le meilleur ami de mon beau-frère, le mari d'Haley...» Il n'était pas idiot, je le savais mais je lui laissais le temps de situer Clay « Il s'appelait Clay et c'était un chouette type... C'est toujours, je crois, même si je ne l'ai pas revu... Bref... On s'est séparés, et j'ai fais donc ma grande spécialité, j'ai fuis. Je suis partie à New York puis sur des reportages et donc là, j'ai rencontré Tom. » Je faisais une petite grimace avant de le regarder. « Promis, je suis pourtant pas du genre à papillonner, contrairement à ce que ça à l'air... » Clay, Tom... C'était à chaque fois très sérieux pour moi, je ne m'engageais jamais à la légère mais j'avais tendance à faire face à des échecs à chaque fois. « Et donc avec Tom, c'était plutôt chouette... On se séparait le temps de rentrer, lui à Paris et moi à NY et on se retrouvait à nouveau... Je me suis jamais vraiment posé de question et puis un jour j'ai appelé chez lui mais c'est une femme qui a répondu...» Je levais les yeux au ciel, me trouvant décidément très naïve... « Et j'ai compris... En me renseignant, j'ai appris que c'était sa femme... Je n'étais pas la première avec qui il se permettait d'aller voir ailleurs... Bref, j'étais qu'une pauvre tarte qui s'était faite avoir... Alors blessée, j'ai à nouveau fuis et j'ai atterri ici... » Je devais vraiment avoir l'air d'une lâche...


« On s'est revu deux jours après la bagarre, il avait décuvé et on a pu discuter... Il voulait encore que je revienne mais il a compris le message. » C'était bel et bien terminé et j'allais peut être pouvoir guérir plus vite maintenant que tout avait été dit « J'ai beau savoir que parler et affronter aide à se sentir mieux, j'ai toujours trop peur et je fuis... Alors que aujourd'hui encore, je me rend compte que ça va mieux maintenant qu'on a parlé...» Je lui adressais un petit sourire avant de croiser son regard et de me sentir fondre de l'intérieur.
Je baissais les yeux sur le paquet qu'il avait dans les mains depuis son entrée dans l'ascenseur et je me mettais à sourire comme une gosse. « Han des hippys gloutons!! Je voulais offrir les même à mon neveux!! » J'étais un peu folle sur les bords et j'adorais retomber en enfance. Une vraie gosse xD



© fiche:Mag'

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: What are you waiting for? feat. Quinn [TERMINÉ] Ven 8 Mai - 1:57

just a little kiss..

ft. quinn james


« what are you waiting for... ? »
C'était donc ca... Je l'avais secourue, point. Elle avait été perturbée. Je devais avoué que, pour la seconde fois, mon coeur recevait un gros coup. Cela voulait donc dire qu'elle n'en avait pas vraiment envie et qu'elle le regrettait sincèrement. Je n'avais pas pour habitude de m'en faire pour si peu, mais il en restait que je n'avais jamais embrassé une femme par plaisir uniquement, pouvant emmener à penser à des faussetés. Nous allions donc nous contenter d'une amitié, et en bon ami, je m'intéressais donc à sa rencontre avec Tom qui, après ses explications, me semblait toujours être un looser. Il fallait être tombé bien bas, pour jouer d'une double vie. Pour se jouer de deux femmes innocentes, qui n'avaient rien demandé. Si ca se trouve, il avait même des enfants avec sa femme, et c'était en plus dégueulasse que je préférais ne pas y penser, au final, de peur de me frustré après un homme que je ne reverrais plus jamais. Puis il y avait Clay. Je ne le connaissais pas. J'en avais peut-être entendu vaguement parlé au Café. Eh oui, les murs ont des oreilles. Mais je n'avais pas trop chercher à savoir de qui il s'agissait. À écouter Quinn parler, je réalisais qu'elle avait tout de même passé de bons moments avec Tom et je regrettais presque de l'avoir mis K.O de cette façon. "Wow, on peut dire que la chance ne t'as pas sourit." À cet instant, j'avais comme une grande envie de la serrer dans mes bras, de la réconfortée, mais ce serait plutôt inapproprié, du coup, je me contentai de posé une main sur son épaule. "Je ne crois pas que tu sois une croqueuse d'hommes. Je pense simplement qu'ils n'étaient pas «l'homme de ta vie.»" Je disais cela, car elle semblait craindre que je me fasses des idées à son sujets, alors que ce n'était pas le cas du tout.

Tom était donc revenu à la charge, deux jours après notre bagarre. J'étais sur le point de m'énerver, mais je me ravisai lorsque la journaliste m'expliqua qu'il était sobre cette fois, et qu'après avoir insisté pour qu'elle revienne avec lui, il avait enfin compris que c'était terminé entre eux. Intérieurement, je ressentais comme un genre de soulagement, alors que je n'avais pas de raisons de me sentir menacé, ou quoi qui puisse y ressembler. "Je suis heureux pour toi, que tu sois enfin délivrée." Elle n'aurait plus à craindre qu'il débarque à l'improviste, mais cela voulait aussi dire que je n'aurais plus à jouer les super-héros pour la secourir. "J'aurais quand même préféré que tu me parles le soir même. Tu ne peux pas imaginer comme je me suis questionné dans les derniers jours." Je me laissai aller à rire et je me revoyais encore faire le tour de la ville en espérant croiser son joli minois. Et elle se trouvait maintenant à côté de moi, son regard plongé dans le mien et je devais me battre avec moi-même pour ne pas succomber et tenir ma parole d'amitié. J'avais chaud, soudainement, et je n'étais pas certain que cette hausse de température corporelle soit due uniquement au climatiseur qui était hors fonction a cause de la panne générale. Son attention se détourna alors vers le sol, et je ne pus m'empêcher de sourire à sa réflexion. "C'est vrai?! Il a quel âge ton neveu?" J'étais curieux, que voulez-vous. "Tu as envie de jouer?"J'avais un sourire malicieux sur le visage. C'était peut-être enfantin, mais quitte à être coincé dans cet ascenseur, aussi bien passer le temps comme on le pouvait. "Je l'avais acheté pour l'offrir à Emily, ma fille, alors j'espère qu'elle ne m'en voudra pas trop d'en avoir profité avant elle." Je m'attelai donc à arracher l'emballage de plastique, avant de sortir le jeu de sa boîte. J'étais compétitif dans ce temps-là et je prenais un malin plaisir à défier la jeune femme. "Prête à recevoir la raclée de ta vie?"

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: What are you waiting for? feat. Quinn [TERMINÉ] Ven 8 Mai - 2:52



Just a little kiss...
Ezra & Quinn

There was nothing left to do when the butterflies turned to dust that covered my whole room. So I punched a hole in the roof. Let the flood carry away all my pictures of you. The water filled my lungs, I screamed so loud but no one heard a thing. Rain came pouring down when I was drowning that's when I could finally breathe. And by morning, gone was any trace of you, I think I am finally clean



Ezra se montrait réconfortant et à la fois compréhensif. ça avait le don de me remonter le moral même si le simple contact de sa main sur mon épaule me perturbait. Il m'en fallait peu mais décidément avec Ezra j'avais un peu de mal à garder les idées claires.
Je savais qu'Ezra avait raison, que j'aurais du lui parler le soir même mais après l'avoir embrassé, j'avais juste paniqué. J'avais fais n'importe quoi et persuadée de m'être ridiculisée, j'avais juste voulu m'en aller. J'avais des réactions idiotes qui ne menaient à rien mais on ne me changerait pas. pas comme ça en un claquement droit. Je m'en voulais d'avoir pu pousser Ezra à se poser des questions. Je pensais pourtant qu'il n'aurait pas réagis autant à ce baiser. Je pensais qu'il se serait dit que j'étais une nana un peu bizarre et qu'il vallait mieux pas chercher à comprendre.« Encore désolée... Vraiment... »

J'avais louché sur le jeu pour enfant et après avoir évoqué Jamie, qui avait 9 ans depuis peu, il me proposait de faire une partie. Je me demandais s'il était sérieux, mais s'il l'était j'étais plus que partante. J'étais vraiment une gosse, je vous l'ai dit. A croire que j'étais presque prête à acheter des jeux à Jamie juste pour pouvoir y jouer moi même.

« Tu as envie de jouer? Je l'avais acheté pour l'offrir à Emily, ma fille, alors j'espère qu'elle ne m'en voudra pas trop d'en avoir profité avant elle.» « Bah vraiment si ça ne gâche pas tout... Oui! De toute façon, on a pas grand chose à faire... » Non... Non... Rien ne m'avait traversé l'esprit, rien de coquin, rien du tout. J'étais sage moi messieurs dame... Bon d'accord, j'avais peut être effleuré l'idée de ce que pourrait faire 2 adultes dans une cabine d'ascenseurs... Vous l'avez deviner, une bataille de pouce! Ah ah! Qui est-ce qui a les idées mal placées maintenant? Bref, tout ça pour dire qu'on allait se faire une partie d'Hippos gloutons mais qu'avant ça, j'avais besoin de me mettre plus à l'aise.

La température avait grimpé avec l'absence de climatisation due à la panne d'électricité. Et juste à ça! ou pas. Je retirais ma veste avant de me décaler un peu pour faire face à Ezra qui venait de déballer le jeu et d'installer le plateau à même le sol. Les billes faisaient un bruit monstrueux en se répandent dans la sphère de jeu. Monsieur me défiait alors. « Prête à recevoir la raclée de ta vie? » Je plissais les yeux pour le regarder avec provocation sans qu'aucun sourire ne passe sur mon visage. « Prépare toi à perdre petite tête! » S'en suivait des parties à nous faire hurler de rire, à toujours essayer de déstabiliser l'autre pour gagner. Je ne sais plus trop qui gagnait ou perdait au final, mais on s'était amusés comme des petits fous. « Nooooooon! » Pour l'empêcher d'activer à nouveau l'hippopotame en face de lui, je me jetais par dessus le jeu pour l'empêcher de manoeuvrer. J'étais quasiment affalée sur lui alors que je poussais les billes de mon côté. Du moins, là où j'étais assise avant... « J'ai gagnéééé! » Oui forcément, comme ça, je ne pouvais que gagner. Mais je réalisais enfin que je lui avais quand même sauté dessus et je prenais conscience du côté ambigu de ma position sur lui. « Je ne gagne pas toujours dans les règles... » J'avais son visage plutôt proche de mien et j'arrivais à me perdre dans son regard avant de me racler la gorge pour essayer de me donner une contenance.




© fiche:Mag'

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: What are you waiting for? feat. Quinn [TERMINÉ] Ven 8 Mai - 3:34

just a little kiss..

ft. quinn james


« what are you waiting for... ? »
Ayant une enfant, je ne pouvais que me laisser aller à des jeux classé 5ans et plus. Emily venait de fêter ses six ans, récemment, et elle montrait de plus en plus d'intérêt pour les jeux a développement, que ce soit pour la mémoire ou les réflexes. Je lui avais donc acheté ce fameux jeu dont elle me parlait depuis quelques temps. Et il n'était pas passé inaperçu aux yeux de la brunette, qui déclarait avoir envie de l'acheter pour son neveu. Je m'étais empressé de lui demander qu'elle âge il avait et après que Quinn m'ait répondu, j'avais déballé le jeu afin que nous jouions une partie. Puis deux, puis trois et je devais arrêté de les compter car trop de temps c'était écoulé depuis que le courant nous avait fait défaut. Je me sentais vraiment bien en ce moment et ça me rappelait mes années lycée, lorsque j'avais fais la rencontre d'Elisabeth. Elle était pleine de joie de vivre, avec toujours des idées pour nous sortir de l'ennui. Quinn me la rappelait un peu, de ce côté là. J'en vins même à penser qu'Emily l'apprécierait beaucoup, si elles venaient à se rencontrer. Une nouvelle partie venait de débuter, et j'étais bien prêt à la gagner. Sans crier gare, je me retrouvai à la renverse. Ma tête avait légèrement cogner le sol, mais rien de bien douloureux. De son côté, Quinn était folle de joie à l'idée d'avoir gagné et je la regardai, bouche-bée de m'être fait avoir ainsi. "Tes qu'une petite tricheuse." Ma voix était empreinte de douceur et je pensai, inévitablement, qu'elle avait vraiment usé de grands moyens pour arriver à ses fins.

Son corps allongé contre le mien me déstabilisais largement. Bien plus que je ne pouvais le laisser paraitre. Je sentais mon ventre se noué et je n'avais qu'une image en tête; mes mains robustes s'emparant de son visage pour venir terminer ce qu'elle avait commencé deux semaines plus tôt. Mon regard balayait de ses yeux à ses lèvres, ma respiration haletante déclenché par mon rythme cardiaque qui s'emballait. Je croyais que j'étais en train de tomber amoureux... Non. Non, ce n'était pas possible. Je ne pouvais pas être en train de succomber à son charme ravageur. J'avais, non seulement perdu la partie, mais elle était aussi en train de gagner mon coeur. Je devais reprendre mes esprits, me contenir, ne pas laisser mes pulsions prendre le dessus. Posant une main entre ses omoplates, et la seconde au niveau de ses hanches, je la fis bousculer sur le côté pour qu'elle se retrouve finalement sur le dos. "Tu ne l'a joue pas loyal du tout." Je ne parlais pas seulement que du jeu. Elle s'était démené à me dire qu'elle voulait prendre ses distances avec les hommes, mais voilà qu'elle me provoquait, littéralement. C'était difficile de résister à une aussi belle femme, douce, gentille, intelligente... Oui, Quinn avait tout pour plaire et son charme étant en train d'opéré sur mon petit cerveau d'homme. Je pensais à me dégager, m'éloigner de quelques pas afin de reprendre mes esprits, mais c'était comme si mon corps était paralysé. Mon coeur battait la chamade et mon sang bouillait dans mes veines. Je rapprochais doucement mon visage du sien, sans savoir si c'était une bonne idée. J'allais enfreindre notre pacte d'amitié, mais c'était plus fort que moi, et Quinn ne semblait pas avoir envie de se dégager de moi. J'avais donc amorcé la descente de mon visage, plongeant en direction de ses lèvres qui ne semblait attendre que moi, lorsque l'ascenseur se mit a trembler, les lumières se rallumant au passage. Gêné, je me dégageai finalement pour ramasser les billes et remettre le jeu dans sa boite. Je ne savais toujours pas ce que cela voulait dire, si Quinn se serait bloquée au dernier moment, mais j'avais une lueur d'espoir qui refaisait soudainement surface.

SUJET CLOS!

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: What are you waiting for? feat. Quinn [TERMINÉ]

Revenir en haut Aller en bas

What are you waiting for? feat. Quinn [TERMINÉ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Wrath Of Athena :: Rp archivés-