AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Sometimes you must grab life by the balls (Heather)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

W. Foster Cunningham
INSCRIPTION : 14/01/2015
LETTRES : 241
MessageSujet: Sometimes you must grab life by the balls (Heather) Ven 12 Juin - 5:17

Sometimes you must grab life by the balls× ft. Foster & Heather
Ma vie avait été fortement bouleversé depuis cet incident m'étant arrivé lors de cette foutue soirée organisée par le maire, lorsque je m'y étais rendu j'étais loin de m'attendre à ce que le destin frappe de plein fouet et que je me retrouve à un cheveux de me mériter un billet aller simple pour cette destination de laquelle personne ne revient.  Bien que le pire avait été évité, de justesse, je n'en étais pas moins sans trouver pénible le fait de me retrouver en convalescence … je n'étais pas habitué à travailler si peu.  Voilà quelques jours que je m'emmerdais chez moi , il faut dire que j'avais l'impression que j'allais devenir totalement dingue, à force de rester cloître entre les 4 murs de ma résidence. Il y avait bien eu Sixtine qui m'avait appelé , totalement paniquée, après avoir appris ce qui m'était arrivé mais c'était bien là la seule personne de mon entourage immédiat qui avait pris de mes nouvelles.

J'avais fini par céder à cet aspect perfectionniste de ma personnalité et je m'étais emparé de mon ordinateur afin de bosser mes dossiers, méchant patient têtu que je faisais, et je finis par ranger mon ordinateur pour regarder quelque peu la télé. Non mais des filles à moitié nue alors qu'il est tout juste midi. Dans quel monde de cinglés vivons nous? Je pris mon verre de coca afin de le porter à mes lèvres. Dans le bon vieux temps elles étaient totalement nues à cette heure. Bien entendu je déconnais il n'y avait rien de bien sérieux dans ce que je m'étais permis d'affirmer.

Je commençais à somnoler et puis c'est alors que j'entendis retentit la sonnette d'entrée, je me demandais bien qui cela pouvait être. Je me levai histoire d'aller répondre et c'est alors que je reconnus , avec étonnement , l'identité de ma visiteuse. Heather? Je me demandais bien comment elle avait eu mon adresse. Comment as-tu obtenu mon adresse? Il faut dire que je ne l'avais jamais donné à qui que ce soit à la fac justement afin d'éviter que les étudiants et étudiantes en vienne à me relancer jusqu'à chez moi. Ne reste pas là entre. Je refermai derrière nous tout en la regardant avancer.


code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
insanity leads to chaos then to solitude

I'll drink to that
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://martyboy.skyrock.com/
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Sometimes you must grab life by the balls (Heather) Ven 12 Juin - 23:14

“ Foster & Heather ? Sometimes you must grab life by the balls. „

Depuis cette soirée organisée par mon vieux, je me disputais constamment avec lui. Il me faisait chier qu'il me fallait l'emmerder et je pensais à Foster. Je comptais obtenir mon stage et même le croquer.  

Sachant ce qu'il avait subi, j'appelai au bureau du bellâtre pour savoir s'il était revenu mais j'appris son absence. Alors, je devais aller chez lui. Sachant mon vieux absent de la demeure, j'allai dans son bureau fouillant dans son carnet d'adresse et je trouvai celle de Foster. Je me rendrai chez lui en jouant celle prenant de ses nouvelles et ensuite, je demanderai mon stage prétextant l'aider qu'il acceptera. Subtilement, je ruserai en étant prévenante et attentionnée pour l'attraper.

Je m'habillai mettant une tenue soulignant mes courbes et je partis le retrouver. Arrivant devant sa porte, je sonnai. Le voyant surpris, je jouerai celle pensant à lui effleurant son bras et sa main pour le troubler.

Je suis venue pour voir comment vous allez. Je jouerai l'inquiète effleurant son épaule pour l'attendrir. En voyant ce qui vous est arrivé, j'ai eu peur pour vous. Je jouai l'émue pour l'émouvoir. A ses mots, je prétexterai avoir demandé l'adresse à son assistante jouant l'innocente pour l'intriguer. Votre assistante me l'a donnée, j'espère que cela ne vous dérange pas. C'était pour le faire douter de son entourage afin d'avoir de l'emprise sur lui. Obtenant l'invitation, je rentrai en m'approchant subtilement de son corps afin d'en ressentir sa chaleur et lui donnant un baiser subtil et pervers sur sa joue en guise de remerciement pour éveiller du désir. Je m'avançai en roulant des hanches pour le captiver. Je le flatterai pour le charmer. Vous êtes un ange. Je jouerai celle m'intéressant à lui pour l'amadouer. Comment se passe votre convalescence ? J'effleurai sa joue pour l'ensorceler.

Ainsi, je l'aurai.
©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

W. Foster Cunningham
INSCRIPTION : 14/01/2015
LETTRES : 241
MessageSujet: Re: Sometimes you must grab life by the balls (Heather) Jeu 18 Juin - 18:54

Sometimes you must grab life by the balls× ft. Foster & Heather
Je n'avais reçu que peu de visites depuis mon retour chez moi alors je ne pouvais qu'être d'autant plus touché lorsque je vis la belle blonde me faire part d'autant d'intérêts … c'était une attention plus que touchante de sa part. C'est gentil, cela me touche profondément. Cette main qu'elle glissa contre mon épaule, ses ongles griffant sensuellement ma peau, ne pouvait que me troubler et que dire de ce regard avec lequel elle semblait prendre plaisir à me dévorer. J'étais ému par sa gentillesse, il faut dire que peu de gens semblait me témoigner autant d'intérêt. Je me considère plutôt chanceux de m'en être tiré à si bon compte. En effet j'avais eu une vaine de cocu sur ce coup.

Je n'étais pas sans m'interroger sur ce qui pouvait l'avoir mise sur la piste de mon adresse, il faut dire que j'avais tout mis en œuvre afin de m'assurer que cette dernière demeure secrète. J'étais d'autant plus sur le cul qu'Elizabeth s'était toujours montrée discrète en ce sens mais bon il ne m'appartenait pas de porter un jugement. Ça m'étonne de sa part. Enfin on ne va pas en faire toute une histoire. Bien entendu je planifiais d'avoir une discussion plus que sérieuse avec mon assistante.

L'ayant invité à passer à l'intérieur je ne fus pas sans frémir d'un désir, plus que ardent, au contact de ses lèvres contre ma joue. Ce baiser , sensuel et pervers à souhait, n'avait pas été sans éveiller un ardent désir que je peinais à refouler. Le regardant avancer , elle m'en mettait plein la vue avec son déhanché et je me mis à rougir à la douceur de ces quelques mots. Ce qu'elle venait de me dire n'avait pu que me laisser sans voix et voilà qu'elle en ajouta alors qu'elle continuait de me couvrir de ses délicates attentions … sa main contre ma joue ne pouvant que me faire frémir d'avantage. Ça se passe plutôt bien, du moins pour le moment. Je peinais à réaliser ce qui m'arrivait.


code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
insanity leads to chaos then to solitude

I'll drink to that
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://martyboy.skyrock.com/
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Sometimes you must grab life by the balls (Heather) Sam 20 Juin - 1:39

“ Foster & Heather ? Sometimes you must grab life by the balls. „


Sentant Foster troubler, je devais parfaire mon image de femme prévenante. Subtilement, je ruserai en étant bienveillante pour le piéger.

Le sentant toucher, je serai attentionnée effleurant sa joue pour l'ensorceler.

C'est normal et puis, si vous avez besoin, je suis là. Je ferai preuve d'humilité, effleurant son front pour le troubler. L'important c'est que vous soyez au mieux. Le sentant frémir, j'effleurai le dessus de sa main le griffant pour exalter du désir. Le voyant toucher, j'effleurai le haut de son torse pour le désarçonner. Il fut réaliste que je pleurerai légèrement effleurant son avant-bras et avouant de faux sentiments pour l'émouvoir. J'aurais été anéantie s'il vous était arrivé malheur. J'effleurai sa taille et l'intérieur de sa main pour le déboussoler.

Voyant sa réaction, je réussis ma stratégie que je serai compréhensive jouant la gênée pour l'attendrir.

Absolument et j'espère ne pas vous avoir causé de soucis. J'effleurai le haut de son dos et son cou laissant mon souffle agir dessus pour le désorienter.

Le sentant succomber, j'effleurai le coin de ses lèvres embrassant subtilement et perversement la paume de sa main pour l'enflammer. Sentant son regard, je remuai mes fesses pour le captiver. Le sentant troubler, j'effleurai son poignet le griffant pour l'émoustiller. A ses mots, je jouerai les rassurées, le flattant et se souciant de lui pour l'amadouer.

Je suis ravie de voir un bel ange reprendre des forces car vous méritez le meilleur. Je jouerai celle m'intéressant à lui pour le séduire. Vous profitez de la convalescence pour réaliser certaines activités ? Je serai serviable griffant son avant-bras pour l'amadouer. J'aimerai embellir votre journée. Je serai charmante lui faisant une proposition pour l'intriguer qu'il acceptera. Cela vous dit que l'on apprenne à mieux se connaître ? Je mordillai légèrement mon index pour l'hypnotiser.

Ainsi, je l'aurai.  
©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

W. Foster Cunningham
INSCRIPTION : 14/01/2015
LETTRES : 241
MessageSujet: Re: Sometimes you must grab life by the balls (Heather) Jeu 25 Juin - 15:54

Sometimes you must grab life by the balls× ft. Foster & Heather
La visite de cette charmante jeune femme n'était pas sans me mettre dans une situation plus qu'inconfortable et la relation plus que conflictuelle que j'entretenais avec son père ne pouvait qu'y contribuer d'avantage. La logique la plus élémentaire aurait voulu que je la mette à la porte, histoire de ne pas alimenter la moindre ambiguïté, mais sans trop en comprendre les raisons j'avais plutôt décidé de lui ouvrir ma porte. De toute évidence je semblais avoir un goût fort prononcé pour le danger.

Sa main remontant contre ma joue, d'une douceur plus que déconcertante, n'avait pas été sans me troubler et la douce sensualité de sa voix n'avait pas été sans ajouter à cet inconfort qui se voulait le mien. J'étais sans voix, ne sachant pas trop ce que je me devais de lui répondre, et c'est alors qu'elle glissa quelques doigts contre mon front tout en ajoutant que tout ce qui lui importait était que je me porte mieux. Inutile de vous dire que la belle blonde me troublait. Merci c'est gentil. Sa main remontant contre la mienne, l'effleurant et la griffant du bout des doigts, n'avait été sans éveiller en moi une certaine forme de désir et d'attirance à son égard et la teneur de ses propos n'avait pas été sans me laisser plus que songeur. C'est vraiment aimable de me dire une telle chose mais ne trouvez pas que c'est plutôt soudain comme aveux … on ne se connaît que très peu après tout. La vie s'était chargée de me faire comprendre que même la plus exquise et envoûtante des roses pouvait blesser de par ses épines c'est pourquoi je préférais demeurer sur mes gardes.

La belle blonde, pour une raison qui semblait vouloir m'échapper, parvenait à triompher de ma résilience et de ma ferme volonté de lui résister y allant d'une approche qui ne pouvait que me faire fondre. Pour le moment , du moins, je crois que tout va bien en ce sens. Ses mains , plus que baladeuses, glissant contre mon cou et le haut de mon dos combiné à l'effet plus que troublant qu'avait la chaleur de son souffle contre ma peau ne pouvait que me désorienter.

Son regard semblait vouloir me dévorer et n'y demeurant point insensible je finis par m'abandonner à son approche, médusé par le charme et le pouvoir de séduction qui s'en dégageait. Ses lèvres venant effleurer les miennes, plus que dangereusement, je me mordillai la lèvre inférieure lorsqu'elle fini par glisser ses lèvres contre la paume de ma main pour ensuite faire monter le désir d'un cran alors qu'elle se permit de me griffer le poignet.

Devant tant de gentillesse je ne pouvais que me montrer ému. J'en profite surtout pour me reposer. D'ailleurs il s'agissait là d'une directive de mon médecin, à la moindre défaillance elle allait me faire revenir à l'hôpital et je ne pouvais que tout mettre en œuvre afin de l'éviter. J'adorais cette douce sensation qu'elle me procura en griffant mon avant bras. Mais c'est que vous l'embellissez déjà de par votre présence. J'étais conquis par son regard et cette façon qu'elle avait de me fixer tout en se mordillant l'index. J'en serais plus que ravi.


code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
insanity leads to chaos then to solitude

I'll drink to that
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://martyboy.skyrock.com/
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Sometimes you must grab life by the balls (Heather) Ven 26 Juin - 23:43

“ Foster & Heather ? Sometimes you must grab life by the balls. „


Sentant Foster déstabiliser, je devais parfaire mon image de femme bienveillante. Subtilement, je ruserai en étant attentionnée pour le piéger.

Le sentant troubler, j'effleurai son dos pour l'envoûter. Le sentant désorienter, je griffai ses doigts mordillant le dessus de sa main pour exalter du désir. Il fut toucher que je jouerai celle pensant à lui effleurant son torse pour l'amadouer.

Votre bien-être compte pour moi. Le sentant frémir, j'effleurai sa taille frôlant ses fesses, griffant son avant-bras et mordillant son poignet pour le faire frémir. Il fut toucher et réaliste que je serai conciliante avouant de faux sentiments et effleurant le bas de sa jambe pour le dérouter. C'est vrai mais pour moi, vous êtes une source d'inspiration. J'effleurai sa cuisse approchant de l'intérieur pour le provoquer.  

Le sentant charmer, je mordillai son index léchant son cou et embrassant son épaule pour l'émoustiller. Il fut rassurant que je jouerai la rassurée effleurant son bras et embrassant subtilement et perversement sa joue pour l'ébranler. Le sentant succomber, je procurai une douceur à son oreille pour le titiller.

Le sentant défaillir, je léchai son pouce mordillant l'intérieur de sa main pour le désorienter.

Le sentant ému, je jouerai celle pensant à lui pour l'émouvoir.

C'est le mieux pour vous rétablir. Le sentant frémir, j'embrassai son avant-bras le léchant pour le déboussoler. Il fut gentleman que je serai joueuse feignant de rougir pour le séduire. Vous me faites rougir. Le voyant subjuguer, j'effleurai ma poitrine pour le tenter. Obtenant satisfaction, je jouerai celle m'intéressant à lui griffant son nombril et sa cuisse pour le charmer. Super alors pourquoi êtes-vous devenu avocat ? Je le valoriserai pour le toucher. Vous êtes talentueux. Je serai curieuse pour l'apâter. Comment êtes-vous devenu cet avocat réputé ? J'embrassai son front pour le captiver.

Ainsi, je l'aurai.  
©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

W. Foster Cunningham
INSCRIPTION : 14/01/2015
LETTRES : 241
MessageSujet: Re: Sometimes you must grab life by the balls (Heather) Sam 4 Juil - 19:28

Sometimes you must grab life by the balls× ft. Foster & Heather
Plus que déstabilisé par l'approche de la belle je dois admettre que je ne savais plus trop ce que je me devais d'en penser. L'entendre me dire que mon bien-être comptait à ses yeux je ne pouvais que demeurer sans voix devant un tel aveux.

Ses doigts glissant contre ma taille frôlant même mes fesses, tout comme ses lèvres parcourant mon poignet, n'avait pu que me procurer un doux frisson. Sa main remontant contre le haut de ma jambe, tout comme la teneur de ses propos, n'avait pu que m'inciter à baisser ma garde si bien que je ne me doutais pas le moins du monde de l'ampleur du traquenard qu'elle s'apprêtait à me tendre. Je suis touché, sincèrement. Je continuai de la regarder tout en réprimant ce désir qu'elle éveillait en moi alors qu'elle parcourait l'intérieure de ma cuisse de sa main plus que baladeuse.

Bien que dépassé par la situation je n'en étais pas moins totalement charmé et déstabilisé par la belle blonde. Sa langue et ses lèvres, parcourant mon épaule et le creux de mon cou, n'avait pu que m'emmener à éprouver un désir d'une intensité des plus folles. Ses doigts remontant sensuellement contre mon avant bras, je ne fus pas sans me montrer plus que déstabilisé par ce baiser, à la fois tendre et pervers, qu'elle venait de glisser contre ma joue … cette exquise douceur qu'elle fit à mon oreille se voulant de nature à me pousser au bord du précipice.

Lorsqu'elle me dit que le fait de me reposer était ce que je pouvais faire de mieux pour me rétablir je ne fus pas sans la regarder lécher mon avant bras … j'étais plus que déboussoler par sa manœuvre. Plus que gentleman je lui adressai quelques douces paroles de mon cru et c'est alors qu'elle me demanda si je tentais de la faire rougir. Plus que décontenancé par la tournure que prenait la situation je me perdis en me laissant aller à la regarder, admirant ces formes qu'elle m'exhibait, et c'est alors que je frémis de désir au gré de sa main me griffant le nombril et parcourant ma cuisse.

Probablement parce que je ne me voyais pas bosser pour ma mère au sein de son magasine. Je me perdais dans son regard tout en me laissant bercer par sa voix tout aussi sensuelle que mélodieuse. J'ai toujours été humble et modeste donc je ne crois pas que je sois le plus talentueux de la profession mais j'apprécie le compliment. Si la première question avait été de nature à m'étonner la seconde allait me jeter par terre. Peut-être parce que j'envisage chacune de mes batailles comme s'il s'agissait de ma dernière. Je ne savais plus trop ou allait nous mener cette conversation et c'est alors que je sentis sa main remonter contre mon torse et ses lèvres se glisser contre mon front … j'étais perdu, totalement subjugué par la belle.


code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
insanity leads to chaos then to solitude

I'll drink to that
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://martyboy.skyrock.com/
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Sometimes you must grab life by the balls (Heather) Jeu 9 Juil - 20:35

“ Foster & Heather ? Sometimes you must grab life by the balls. „


Sentant Foster désarçonner, je devais accentuer mon image de femme attentionnée. Subtilement, je ruserai en étant bienveillante pour le piéger.

Le sentant surpris, j'effleurai son genou léchant le dessus de sa main pour le faire frémir.

Le sentant frémir, je léchai l'intérieur de sa main et son index pour l'émoustiller. Le sentant succomber, je griffai son bas-ventre mordillant son cou pour exalter du désir. Le sentant ému, je jouerai celle me livrant pour le troubler.

Cela m'a décidé à devenir avocate. Je mordillai son avant-bras effleurant l'arrière de sa cuisse et pinçant ses fesses pour le provoquer. Le sentant résister, je frôlai son intimité griffant le haut de son dos pour l'ébranler.

Le sentant déstabiliser, j'effleurai sa jambe pour l'hypnotiser. Le sentant dérouter, j'effleurai sa taille pour le désorienter.

Le sentant déboussoler, je léchai son cou agrippant sa cuisse pour le titiller. Le sentant défaillir, j'embrassai sa joue mordillant le haut de son torse pour le torturer.

Je le sentis déterminée que j'avouerai de faux sentiments pour le séduire.

Je vous admire car vous faites ce que vous désirez. Le sentant charmer, je léchai son avant-bras pour l'ensorceler. Il fut modeste que je le valoriserai pour le captiver. Je comprends mais en ayant vu vos plaidoiries, j'ai constaté votre immense talent. Le sentant surpris, j'embrassai son cou pour l'envoûter. Il fut philosophe que je serai curieuse pour l'attendrir. C'est pour être concentré sur votre objectif ? Je jouerai celle m'intéressant à lui pour le charmer. Comment voyez-vous votre métier ? Le sentant frémir, j'effleurai l'intérieur de sa cuisse pour l'enflammer. Je jouerai la fausse confidente pour le toucher. J'aimerai exercer ce métier. Je serai charmante lui faisant une proposition pour l'intriguer qu'il acceptera. Pouvez-vous me conseiller ? Je posai mon front contre le sien pour l'apâter.  

Ainsi, je l'aurai.  
©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

W. Foster Cunningham
INSCRIPTION : 14/01/2015
LETTRES : 241
MessageSujet: Re: Sometimes you must grab life by the balls (Heather) Sam 11 Juil - 22:22

Sometimes you must grab life by the balls× ft. Foster & Heather
Je mentirais si je me permettais d'avancer que la visite de la belle n'avait pas été de nature à m'étonner, tout comme cette façon qu'elle avait de se montrer agréable à mon endroit en me couvrant de délicieuses attentions mais plus que tout ce fut cet aveux, selon lequel je l'avais inspiré à opter pour le droit, qui avait été de nature à me jeter par terre. Je suis touché par un tel aveux. Me mordillant la lèvre je ne fus par ressentir un désir plus que ardent me parcourir au gré de ses caresses.

Cette folle sensation de douceur, lorsqu'elle caressa ma jambe, tout comme celle que me procurait ses lèvres parcourant le creux de mon cou n'avait pu qu'être de nature à me faire fondre sur place.

Tant d'admiration, je n'en avais pas l'habitude et d'une certaine façon je me dois d'admettre que cela me plaisait bien. Il faut simplement savoir suivre sa propre voie. Bien que je semblais vouloir me montrer humble et modeste la belle , de son côté, semblais prendre plaisir à me flatter. Je tente tout simplement de me montrer digne de la confiance que mes clients placent en moi. Bien que je tentais de demeurer calme, et sage, la douceur de ses baisers contre la peau de mon cou n'était pas sans me faire bouillir de l'intérieur. C'est avant tout que je ne prends jamais rien comme étant acquis, tout ce que nous avons la vie peut nous le reprendre. Je ne fus pas sans me montrer étonné lorsqu'elle me demanda comment je voyais mon métier. Bonne question. Je crois qu'avant tout nous devons nous montrer à l'écoute de nos clients et savoir les conseiller. J'étais plus que captivé par son regard et cette façon qu'elle avait de glisser ses doigts contre ma peau. Bien que la majorité des avocats prennent leur pied au tribunal je suis d'avis qu'il faut savoir mettre son égo de côté et mettre à l'avant plan les intérêts de nos clients. Une entente imposée par un juge n'est jamais favorable … raison de plus de savoir mettre de l'eau dans son vin. La main de la belle blonde, glissant contre ma cuisse, n'était pas sans me faire défaillir. Je suis persuadé que vous saurez faire votre chemin. Lorsqu'elle posa son front contre le mien je me sentais totalement perdu, envouté par son regard, si bien que sans trop le réalisé je me mis à glisser une main dans ses cheveux. S'il y a quoi que ce soit que je puisse faire n'hésitez pas à m'en parler. Il était plus qu'évident que j'étais sous son charme, je n'avais pas l'habitude de me permettre ce genre de proposition.


code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
insanity leads to chaos then to solitude

I'll drink to that
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://martyboy.skyrock.com/
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Sometimes you must grab life by the balls (Heather) Lun 13 Juil - 23:40

“ Foster & Heather ? Sometimes you must grab life by the balls. „


Sentant Foster déboussoler, j'accentuerai mon image de femme prévenante. Subtilement, je ruserai en étant conciliante pour le piéger.

Le sentant déstabiliser, je léchai l'intérieur de sa main jusqu'à son pouce pour le faire frémir. Le sentant toucher, je le flatterai pour le déstabiliser.

Vous êtes le meilleur. Le sentant frémir, j'embrassai son avant-bras effleurant l'intérieur de sa cuisse pour le provoquer.

Le sentant défaillir, je mordillai son cou effleurant l'arrière de sa cuisse pour l'émoustiller.

Le sentant désarçonner, je léchai son poignet pour l'enflammer. Il fut philosophe que je serai curieuse pour le captiver.  

Comment êtes-vous arrivé à surmonter les obstacles ? Il fut humble que je le valoriserai pour le charmer. Vous le faites bien. Le sentant troubler, je léchai son avant-bras pour le titiller. Il fut réaliste que j'agirai pareil pour le dérouter. Absolument, la vie est surprenante. Le sentant surpris, je griffai son bas-ventre pour le troubler. Il fut perspicace que je le flatterai pour l'ébranler. Vous êtes exceptionnel car peu y pensent. Le sentant subjuguer, je léchai son cou pour l'hypnotiser. Il fut avisé que je montrerai mes compétences pour le désorienter. C'est vrai car si on échoue, ils subiront les conséquences. Le sentant succomber, je griffai le bas de son dos pour l'envoûter. Il fut prévenant que je jouerai l'émue pour l'émouvoir. Merci. Le sentant charmer et savourant son attention, j'amenai sa main vers ma taille pour le tenter. Il fut prévenant que je serai bienveillante pour l'émouvoir. Je n'aimerai pas déranger. Je serai charmante lui faisant une proposition pour l'intriguer. J'aimerai vous aider et mettre mes connaissances en pratique lors d'un stage. Je léchai le haut de son torse frôlant son intimité et pinçant ses fesses pour le torturer. Je l'embrassai gênée langoureusement pour l'achever. Je serai troublée pour l'attendrir. Je..

Ainsi, je l'aurai.  
©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

W. Foster Cunningham
INSCRIPTION : 14/01/2015
LETTRES : 241
MessageSujet: Re: Sometimes you must grab life by the balls (Heather) Dim 19 Juil - 23:19

Sometimes you must grab life by the balls× ft. Foster & Heather
Sa main parcourant ma cuisse, la remontant dangereusement d'une manière plus que furtive et sensuelle, se voulait de nature à me faire défaillir … ses lèvres , douces et sucrées, parcourant le creux de mon cou ne pouvaient donc que venir m'achever.

Cette façon, coquine et perverse , qu'elle avait de me regarder ne me laissait pas de marbre … j'étais totalement conquis. Fermant les yeux je ne pus que frémir au doux contact de sa langue parcourant mon poignet.

Je lui souris lorsque je l'entendis me demander comment je m'y étais pris pour surmonter les différents obstacles qui avaient été de nature à joncher ma route au fil des ans. Tout simplement en réalisant que Rome ne s'est pas construite en une seule journée. Il faut savoir se montrer fort, rien ne nous est servi sur un plateau d'argent il faut savoir se battre pour ce en quoi nous croyons et lutter pour obtenir ce que l'on croit mériter. L'entendre me dire que j'étais quelqu'un d'exceptionnel avait été de nature à me toucher même que cela avait été de nature à me laisser sans voix.

Bien qu'inexpérimentée elle avait une vision juste de la profession, je le réalisai lorsqu'elle me donna son avis sur ce que je venais de lui dire. En effet il faut savoir mettre son ego de côté. Je lui souris lorsqu'elle me remercia suite aux compliments que je lui avais tenus. Mais de rien. La laissant s'emparer de ma main afin de m'emmener à passer mon bras autour de sa taille je ne demeurai pas de marbre face à sa demande. Peut-être commençais-je à tomber sous l'emprise de son charme . Si je me permets d'entrouvrir la porte c'est que ça ne me dérange pas.  Totalement subjugué je dois avouer que sa proposition eu de quoi me laisser songeur. Proposez moi un projet de stage bien défini, parlant des secteurs juridiques que vous aimeriez abordé et je serais ravi d'en discuter lors d'une rencontre à mon bureau. Sa langue remontant contre mon torse, tout comme sa main glissant contre mon intimité, avait été de nature à me troubler … ce baiser des plus langoureux, pour sa part, n'avait pu que m'achever. Tu … . Lui demandais-je alors que nos lèvres finirent par se séparer après avoir longuement savouré et prolongé ce baiser.


code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
insanity leads to chaos then to solitude

I'll drink to that
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://martyboy.skyrock.com/
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Sometimes you must grab life by the balls (Heather) Mar 21 Juil - 23:03

“ Foster & Heather ? Sometimes you must grab life by the balls. „


Sentant Foster déstabiliser, je le tenterai en étant attentionnée et séductrice. Subtilement, je ruserai en étant bienveillante et joueuse pour le posséder.

Le sentant défaillir, je griffai le bas de son dos frôlant ses fesses pour le faire frémir.

Le sentant désarçonner, je léchai son index mordillant son avant-bras pour l'émoustiller. Le sentant frémir, je frôlai son intimité effleurant l'arrière de sa cuisse pour exalter du désir.  

Admirant son sourire, j'embrassai sa joue mordillant l'intérieur de sa main pour l'enflammer. Il fut réaliste que je serai philosophe avouant de faux sentiments pour le séduire.

Je vous admire car vous avez su allier force et patience, c'est rare. Le sentant toucher, je léchai le haut de son torse pour le titiller.

Il fut éclairé que je montrerai mon savoir-faire pour le dérouter.

Absolument car sinon on ressemblerait à ses personnes en quête de profit. Admirant sa réaction, j'effleurai ma poitrine pour le captiver. Le sentant succomber, je mordillai son poignet pour l'hypnotiser. Il fut prévenant que je pleurerai pour l'émouvoir. C'est gentil. Le sentant subjuguer, j'embrassai son front pour l'envoûter. Obtenant satisfaction, je serai gentille pour le troubler. Bien sûr et vous verrez comment j'aimerai appliquer mes connaissances sur le terrain. Je serai bienveillante pour l'envoûter. A quel moment pourrai-je vous rencontrer ? Le sentant défaillir, je rendis notre baiser torride agrippant sa cuisse et léchant son avant-bras pour le torturer. Le sentant curieux, je le valoriserai pour le désorienter. Je suis charmée par un gentleman tel que toi.. vous. Je jouerai celle m'intéressant à lui pour le charmer. Puis-je vous tutoyer ? Je titillai son intimité me mettant sur lui pour le déboussoler. J'amenai sa main vers l'intérieur de ma cuisse pour le tenter. Je l'embrassai sauvagement léchant son cou et mordillant son bas-ventre pour le provoquer.

Je le croquerai.
©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

W. Foster Cunningham
INSCRIPTION : 14/01/2015
LETTRES : 241
MessageSujet: Re: Sometimes you must grab life by the balls (Heather) Sam 8 Aoû - 7:16

Sometimes you must grab life by the balls× ft. Foster & Heather
L'entendre se lancer dans une ode à l'égard de ma force de caractère et de ma patience ne pouvait que me toucher. Tant d'éloges je ne savais pas si je les méritais. Tout arrive à point à qui sait attendre. Lui dis-je avec un brin d'éloquence avant de me mettre à frémir sous l'exquise douceur que me procurait ses lèvres et sa langue parcourant le haut de mon torse.

L'honneur et l'intégrité font foi de tout dans ce métier. Il était évident qu'elle jouait de ses atouts pour me tenter et la belle y parvenait merveilleusement bien, il suffisait la voir exhiber sa poitrine et la caresser du bout des doigts sous mon regard plus que ébahi pour s'en persuader. La voir fondre en larme n'avait pu que m'inciter à lui offrir un peu de réconfort. Mais de rien c'est tout naturel.

La douceur de ses lèvres glissant contre mon front, mais surtout l'éclat de son regard, avaient été de nature à me troubler. À mon bureau lundi, 14 heures. C'est convenable?

Cette façon qu'elle eu de m'embrasser, fougueuse et sensuelle à souhait, n'avait pas été sans me troubler … sa main contre ma cuisse y ayant grandement contribué. Je suis plus que troublé.

Ce regard qu'elle posait sur moi … celui d'une séductrice sournoise, perverse et manipulatrice à souhait ne pouvait que me troubler et me faire tourner la tête. Bien entendu. Sa main glissant contre mon intimité se voulait de nature à m'empêcher de réfléchir de manière rationnelle et la belle en ajouta une couche alors qu'elle prit place sur moi s'emparant de ma main afin de la guider dans des caresses se voulant plutôt coquines. Ce baiser , sauvage et charnel, ainsi que ce coup de langue plus que subtil dans le creux de mon cou ne pouvait que me le faire réaliser … j'étais maintenant pris au piège.


code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
insanity leads to chaos then to solitude

I'll drink to that
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://martyboy.skyrock.com/
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Sometimes you must grab life by the balls (Heather) Sam 22 Aoû - 3:35

“ Foster & Heather ? Sometimes you must grab life by the balls. „


Sentant Foster succomber, je le tenterai en étant attentionnée et coquine. Subtilement, je ruserai en étant gentille et séductrice pour le posséder.

Le sentant désarçonner, je mordillai son cou pour le déstabiliser. La sensation de sa peau enivrait mes sens. Il fut sage que je serai philosophe pour le désorienter.

Absolument, c'est le moyen pour concrétiser nos souhaits. Le sentant frémir, j'effleurai l'intérieur de sa cuisse léchant son avant-bras pour le faire frémir. Proche de lui, résister à ce désir ardent était un supplice.

Il fut réaliste que je serai éclairée pour le déboussoler.

Totalement car sinon on trahirait la fonction. Le sentant subjuguer, je léchai l'intérieur de sa main pour l'hypnotiser. Ce contact était un délice. Il était canon et prévenant qu'il m'attirait.  

Le sentant troubler, je griffai le bas de son dos agrippant sa cuisse et frôlant son intimité pour l'enflammer. Le désir me consumait que je désirais le croquer. Obtenant satisfaction, je serai reconnaissante pour le troubler.

C'est parfait. J'embrassai sa joue pour l'ébranler.

Le sentant défaillir, je mordillai son épaule pour exalter du désir. J'aimais avoir le contrôle. Il fut attentionné que j'avouerai de faux sentiments pour l'amadouer.

Je suis bien à vos cotés. Je léchai son index pour l'envoûter. J'aimais faire de l'effet.  

Le sentant dérouter, je léchai son bas-ventre pour le provoquer. Cette chaleur exaltait mon être. Obtenant satisfaction, j'embrassai son front pour l'envoûter. J'aimais jouer. Le sentant frémir, je l'incitai à titiller l'intérieur de ma cuisse pour le torturer. Je vivais un enchantement de saveurs. Le sentant mien, j'effleurai ma poitrine sur son corps pour l'émoustiller. Je ferais tout pour le faire craquer. Je l'embrassai langoureusement léchant son torse pour l'enflammer. Je vibrais littéralement. Je baissai son boxer faisant des va et viens torrides sur son intimité pour l'achever.

Il me réclamera.
©clever love.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Sometimes you must grab life by the balls (Heather)

Revenir en haut Aller en bas

Sometimes you must grab life by the balls (Heather)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Wrath Of Athena :: Rp archivés-